Agrément du RMT ACTIA AlChimie

Lipides, Contaminants

Les contaminants chimiques sont de plus en plus détectés et identifiés. Source de nombreuses pathologies chroniques, ils deviennent une source majeure de préoccupation. Leur maîtrise doit reposer sur l’échange de connaissances et le développement de nouvelles méthodes ; le recyclage ne doit pas être source de nouveaux dangers.

Le projet de RMT AL-CHIMIE prend la suite du RMT QUASAPROVE, qui affiche un bilan très positif avec, notamment, le montage de plusieurs projets CASOAR, un projet ANR, la plateforme participative Quasaprove et des rencontres scientifiques de recherche appliqueé et de transfert Le champ de ce nouveau RMT est élargi à de nouveaux contaminants et de nouveaux métabolites néoformés, ainsi qu’aux nanoparticules.

Le RMT Al-Chimie est construit autour de trois axes :
– Axe 1 : identifier, caractériser et quantifier les contaminants chimiques
– Axe 2 : comprendre les impacts dus aux changements sur les niveaux de contamination et orienter les pratiques
– Axe 3 : prédire l’accumulation et le transfert des contaminants le long de la chaîne de production alimentaire

Neuf filières sont traitées.

Le RMT Al-Chimie (Contamination chimique de la chaîne alimentaire) a été agréé pour 5 ans à partir du 1er janvier 2020 jusqu’en 2024.

Le consortium regroupe 30 partenaires (instituts techniques, plusieurs centres de l’INRA, un établissement d’enseignement supérieur et de recherche, un établissement d’enseignement technique agricole, une chambre d’agriculture, des associations et organisations professionnelles, l’Anses.

L’animation du réseau sera assurée par l’ACTA, l’INRA et l’ITERG.

 

Twitter

 

ITERG, innovant par nature : Expertise, Recherche, Prestations, Production

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez ainsi toutes nos dernières actualités.

Votre inscription a bien été prise en compte