Prévision de la teneur de la rétine en acides gras oméga-3 pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge

Nouvelle publication parue dans Clinical and Translational Medicine, vol. 11, n°7, 2021 : « Predicting the retinal content in omega-3 fatty acides for age-related macular-degeneration »

Ces travaux ont été menés dans le cadre du projet ANR BLISAR (Biomarqueurs du statut et du métabolisme lipidique dans le vieillissement rétinien) par une équipe de recherche composée de représentants d’INRAE, de l’Inserm, de l’université Jean-Monnet Saint-Etienne, de l’université de Bordeaux, des CHU de Dijon-Bourgogne et de Bordeaux, ainsi que d’ITERG.


Les traitements actuels de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) – principale cause de cécité dans les pays industrialisés – sont limités à une seule forme de la maladie et ne permettent pas toujours d’éviter une perte visuelle sévère.
Parmi les stratégies préventives émergentes, les acides gras polyinsaturés (AGPI) ω-3 suscitent l’intérêt car ils favorisent une structure et une fonction rétiniennes normales, réduisent l’incidence et ralentissent la progression de la DMLA, ce qui est cohérent avec leur abondance dans les neurones rétiniens.

En résumé, il a été identifié un biomarqueur sanguin du statut rétinien en ω-3 PUFAs, qui est inversement lié au risque de DMLA avancée et qui augmente avec une supplémentation en ω-3 PUFAs. S’il est confirmé par des études de plus grande envergure, ce biomarqueur pourrait servir d’outil pratique aux scientifiques pour la mise en place et la conduite d’essais cliniques, mais aussi pour aider les médecins à diagnostiquer la maladie plus tôt et à identifier les personnes les plus susceptibles de bénéficier d’un traitement nutritionnel. Enfin, un ensemble indépendant de données de validation du modèle et des échantillons de sujets atteints de DMLA intermédiaire renforceraient également nos conclusions.

DOI : https://doi.org/10.1002/ctm2.404

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse INRAE présentant ces travaux :
INRAE https://lnkd.in/dYmQTXK

 

—————-

Auteurs : N Acar1, B M. J. Merle2, S Ajana2, Z He5, S Grégoire1, B P. Hejblum2, L Martine1, B Buaud4, A M. Bron1, C P. Creuzot-Garcher1, J-F Korobelnik1, O Berdeaux1, H Jacqmin-Gadda2, L Bretillon1, C Delcourt2

1/ Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, AgroSup Dijon, CNRS, INRAE, Université Bourgogne Franche-Comté, Dijon, France

2/ Univ. Bordeaux, INSERM, Bordeaux Population Health Research Center, team LEHA, UMR 1219, F-33000 Bordeaux, France

3/ Department of Ophthalmology, University Hospital, Dijon, France

4/ ITERG, France

5/ Laboratory for Biology, Imaging, and Engineering of Corneal Grafts, EA2521, Faculty of Medicine, University Jean Monnet, Saint-Etienne, France

6/ CHU de Bordeaux, Service d’Ophtalmologie, Bordeaux, France

 
Abonnez-vous à notre Newsletter !

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez ainsi toutes nos dernières actualités.

Votre inscription a bien été prise en compte